top of page
  • Photo du rédacteurCécile Malécot

Tonifier la main avec des pinces à linge…

Dernière mise à jour : 3 oct. 2023


Tonifier la main avec des pinces à linge

Les différents ateliers de pince à linge, outre leur coût modique, sont d'une grande utilité pour l'apprentissage et la rééducation de l'écriture.

En petite section on travaillera avec de simples ateliers de fixation de pinces sur des supports en carton ou des cordes, on travaillera alors dans ce cas la tonification des mains et la motricité fine.

À partir de la moyenne section, on pourra ajouter un travail sur la gestion de l'espace, notamment les espacements, en demandant aux enfants de fixer des pinces de manière régulière (en ayant une exigence sur la régularité des espaces) ou en laissant des espacements plus grands (quatre pinces, un espace, etc…).

En méthode Dumont on pratiquera à partir de la grande section, l'activité dite "du crocodile". Le geste est technique et demande de l'entrainement, mais il fait travailler le poser du bras et le pliage des doigts en plus de la tonification de la main, c'est donc un exercice complet. Le bras posé sur la table, on tient la pince à linge entre le majeur replié sous la main et le pouce semi-plié. On dispose devant l'enfant des petits cubes (6 à 8 mm de coté, style cubes unité de mathématique ou des dominos légers posés verticalement). En actionnant la pince, l'enfant doit déplacer les cubes un par un et les amener de l'autre côté de la table.

En rééducation, l'exercice du crocodile permet de fortifier une main manquant de tonus, il permet aussi, comme le bulldozer dont la vidéo s'affiche ci-dessous, d'aider l'enfant à poser son bras ou son poignet.


Les pinces que l'on mettra à disposition des enfants seront souples (donc de qualité médiocre, ce qui les rend fragiles, prévoyez un bon stock !).

Transversalité : couleurs, algorithmes, numération, grandeurs…


190 vues0 commentaire

Comments


bottom of page