top of page
  • Photo du rédacteurCécile Malécot

Du porte-mine…

Dernière mise à jour : 3 oct. 2023


Pas de porte-mine pour apprendre à écrire

J'entends souvent dire que le critérium à mine fine est l'instrument idéal pour empêcher un enfant d'appuyer sur sa mine, car facilement cassable, elle lui apprend à gérer ses appuis.

Que nenni ! Redonnez un crayon à papier ou un stylo bille à cet enfant et l'appui redeviendra fort.

En effet, l'appui excessif est le symptôme d'une mauvaise préhension, ou d'un mauvais maniement du crayon, ou d'un stress ou les trois à la fois et donner à cet enfant un crayon qui casse toutes les trois lettres ne va pas soulager son stress, bien au contraire ! Pas plus que cet instrument de torture ne va lui apprendre à manier son crayon !

En cas d'appui important, la première chose à faire est de mettre en place une bonne préhension. Il faut apprendre à cet enfant à poser son poignet et à utiliser son crayon de manière efficace, il faut soigner son écriture et alors seulement le stress dû à cette dernière sera oublié ! Et alors seulement l'appui sera levé ! Non, le critérium à mine fine ne soigne pas un appui fort, il le masque, il le laisse empoisonner l'enfant, lui faisant croire sur le long terme que c'est de sa faute s'il n'arrive pas à mieux écrire.

On l'oublie, très vite !



27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page